En attendant le printemps

Plus que quelques petits jours avant LE jour qu’on attend depuis le début de l’hiver…ce fameux 21 Mars qui nous annonce de beaux jours, des arbres fleuris et surtout qui nous laisse espérer pouvoir sortir notre garde robe légère.
Le seul truc, c’est que je suis incorrigible…la patience, moi, connais pas.
Donc même si le ciel est encore gris, les températures pas si loin de zéro et que je supporte encore très bien ma grosse doudoune, les vitrines arborant fièrement sandales ouvertes et compagnie me font déjà de l’oeil.
Et l’autre jour ça n’a pas loupé. Je marchais presque tête baissée en allant à un rdv (donc pas du tout en allant faire du shopping je précise) et là c’est le coup de foudre à Notting Hill. Non pas pour un gros pull, un manteau ou une paire de bottes, non non, pour une paire de sandales. Correction. Pour LA paire de sandales, celle que vous imaginez en un quart de secondes avec presque toute votre garde robe, celle qui, vous le savez, va devenir votre paire fétiche que vous userez jusqu’à la mort.
Alors forcément, je rentre dans la boutique presque sans réfléchir, comme si elles m’appelaient, j’essaye en deux temps trois mouvements et deux secondes plus tard sans trop comprendre comment, ma carte bleue s’est retrouvée comme par magie dans la machine à carte. Paiement accepté. Ouf. Oups, la boulette.

Vous me comprenez mieux maintenant ?
Vous êtes d’accord que je ne pouvais pas faire autrement, hein ?! Question/affirmation qui n’attend finalement aucune réponse de votre part, si ce n’est pour me donner raison


Et comme toute serial shoppeuse qui se respecte, il est impératif de post-rationnaliser mes achats (bah quoi, tout le monde a besoin de se rassurer). L’argument fatal : elles sont trop confortableeeeeees, de vrais chaussons (c’est là que ma copine BabyModeuse me répond à chaque fois « non mais Sof, comment tu peux dire ça percher sur 12cm ???? Je ne comprendrais jamais ».

Bref je reprends.
Ces chaussons donc sont signés Ovyé by Christian Lucchi. 
Et je les ai déniché dans une boutique qui regorge systématiquement de petites pépites, qui s’appelle Vicxite. A, en plein coeur des Abbesses (pour changer)


La fameuse vitrine qui m’a fait de l’oeil

Et c’est dans cette boutique que j’avais déniché aussi au printemps dernier, un sac que TOUTES mes copines m’ont envié et jalousé (gentiment bien sûr) et qui fait encore et toujours l’unanimité
Un sac qui by the way ira super bien aver mes nouvelles sandales, non ?
Bref une bonne adresse pour trouver de futures pièces fétiches que vous ne retrouverez pas sur le dos de tout le monde.
VICXITE.A
47 rue des Abbesses 75018 Paris
01 42 55 31 68
52 rue des Batignolles 75017 Paris
01 44 85 31 21

S.L.B

Vous aimerez aussi

6 Comments

  1. 1
  2. 3

    Elles sont magnifiques ! (Oui, je répond à peine 3-4 mois après mais bon..) J’ai une paire qui est dans le même genre, malheureusement elles me font vite mal aux pieds.

  3. 4
  4. 5
  5. 6

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>