Jeanne B.

Prenez des vrais pro de la restauration ayant déjà envahi une partie du 11ème arrondissement (ou presque), prenez une épicerie, une table d’hôtes, une rotisserie et mixez le tout.
Vous obtiendrez la toute nouvelle adresse du moment qui vient d’ouvrir au coeur de Montmartre.

Jeanne de son prénom.
B. de son nom.

Jeanne B.

Quelques tables à l’entrée pour boire un verre autour d’une planche, prendre le goûter, déjeuner ou dîner, et ce, 7j/7 s’il vous plait.
Mais comme ils sont sympas chez Jeanne B. ils ne vous obligent pas à vous asseoir, vous pouvez prendre à emporter.
C’est aussi une épicerie on a dit.

Une vitrine qui met l’eau à la bouche avec un choix de plats préparés par les chefs sur place, de bonnes pâtisseries et de la charcuterie qui cohabitent pour notre plus grand bonheur.

Tout au fond de chez Jeanne B., une toute jolie salle se cache, bien loin des regards indiscrets des passants, abritant un jardin d’hiver absolument divin où on s’imagine bien refaire le monde.

Une déco extrêmement réussie alliant chaleur et minimalisme, ancien et « moderne » (oui, entre guillemets, je déteste ce mot qui ne veut rien dire mais que j’utilise de temps en temps malgré tout)

Côté menu, on y retrouve tout ce qu’on peut apercevoir en vitrine.
De belles recettes gourmandes, inventives et classiques à la fois (cet endroit est définitivement plein de contradictions !).
Tout est très frais et tout est de saison, alors, si vous y allez et que vous ne retrouvez pas ces plats là, pas de panique, la carte change tous les jours (excepté pour leurs plats signatures bien entendu).

Mon acolyte du soir a opté pour le Koulibiac de saumon, parait-il très bon pour lequel j’ai moi-même failli me laisser tenter.

Mais après quelques minutes d’hésitation, j’ai opté pour les petits farcis de veau.
Un peu petits à mon goût mais très bons aussi.

Nous nous sommes également partagées un petit gratin dauphinois, tellement vite dégusté que je n’ai pas eu le temps de dégainer l’appareil photo pour vous le montrer.
Une petite merveille ce gratin dauphinois.
Côté sucré, là encore, dur de faire un choix.
Une mousse au chocolat pour ma comparse, qui, là encore, était apparemment délicieuse.

Et pour ma part, ce sera, la tarte aux noix, façon sablé breton.
Parfaite pour la gourmande que je suis.
Peut-être même trop copieuse (et c’est moi qui dis ça)
Et ce que je ne vous ai pas encore dit c’est que Jeanne B. cache encore un ultime secret.
A l’étage, au milieu des caves  (caves de connaisseurs très fournies by the way), une table d’hôtes pouvant accueillir 10 personnes est privatisable.
Je n’ai pas pu prendre de photos car l’endroit est toujours en cours d’aménagement (bien qu’il doive être fini à l’heure qu’il est) mais je peux vous assurer qu’il est propice à une belle soirée conviviale entre amis, à l’écart des autres, où vous pourrez rire à votre convenance sans que la table d’amoureux d’à côté ne vous lance un regard noir.
Une jolie adresse où il fait bon vivre qui a tout compris à la vie.
61 rue Lepic 75018 Paris

01 42 51 17 53

Ouvert tous les jours de 10h à 22h30
S.L.B

Vous aimerez aussi

4 Comments

  1. 1

    Il existe également le Jeanne A rue Timbaud. On dirait que c’est la même ambiance et la même carte. Des cousines peut être?

  2. 3

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>