Steakhouse parisien

Âmes végétariennes s’abstenir, je préfère prévenir.
La dernière fois qu’on a parlé bidoche, je n’avais pas mâché mes mots, souvenez-vous.
Même si je mange la viande à point et que la plupart d’entre vous me répondraient que je n’aime pas vraiment la viande, j’ai un gros faible pour les steakhouse gourmets à l’américaine.
On choisit le type de viande que l’on veut, l’accompagnement et la sauce, le tout dans un joli décor, sans être incommodé par l’odeur dégoûtante de la graille. 
Voilà ce que je suis venue chercher au Boeuf Volant.
Nouveau steakhouse parisien ouvert il y a quelques mois dans le joli quartier des Batignolles.
Décoré comme il se doit à la new yorkaise, le Boeuf Volant coche la case de la déco réussie haut la main.

Du côté de la cuisine, là encore le Boeuf Volant fait honneur aux incontournables règles du bon vrai steakhouse avec sa cuisine ouverte et plancha de rigueur.

On continue avec une autre règle inconditionnelle des bons restos américains : les cocktails.
Même si je n’en ai jamais été fan, je suis fan de la connotation festive qu’ils apportent.

Au menu, une seule formule : entrée, plat + accompagnement ET dessert.
Un prix : 35 euros.

Au tout début, les 6 nanas que nous étions furent quelque peu surprises et peut-être même refroidies par le concept.
Entrée, plat et dessert (sachant que le plat n’est pas léger léger), ça fait beaucoup.

Oui mais non.
Parce que l’entrée et le dessert sont servis en petite quantité nous assure le patron des lieux.

Banco.
Ce sera burrata pour 5 d’entre nous et l’oeuf de poule pour la marginale d’un soir.

Et c’est là que nous n’avons pas regretté d’avoir pris une entrée.
Rien à dire.

Pour ce qui est de la viande, Monsieur le patron vient nous montrer son stock sur de jolies planches en bois pour nous aider à faire notre choix.
Une délicate attention.

Pour moi ce sera la classique bavette qui ne déçoit jamais, accompagnée de la béarnaise qui ne déçoit jamais non plus.
Pour les vrais connaisseurs, vous avez aussi le choix entre plusieurs « produits d’exception »

Et pour ce qui est de l’accompagnement, j’ai opté pour les frites au couteau que j’avais vu passer quelques minutes avant, après avoir longuement hésité avec les fameux mac & cheese.

Verdict : une viande tendre, juteuse et goûteuse, des frites à se damner (peut-être même les meilleures de la capitale) et une béarnaise de dinguo.

Quant à mes comparses, elles ont majoritairement opté pour le chuck flap et les mac & cheese.
Une réussite sauf que l’une d’entre nous a trouvé la viande trop salée et au goût trop fumé.
Ça, c’est dit.

Côté dessert, le boeuf volant sait y faire.
Deux desserts au choix, deux desserts raffinés et relativement légers.

Le premier autour de la figue, de la pistache et des fruits rouges…

…et le second autour de la poire, de la vanille, de la meringue et du citron

Un mot : Excellent.
Vraiment.

Une vraie belle et bonne adresse de haute volée qui n’est pas prête de s’envoler.

Le Boeuf volant
4 Rue Mariotte 75017 Paris
09 50 78 61 39

S.L.B

RESULTATS DU CONCOURS « UNE CUILLÈRE POUR… » !!!
La gagnante est……Laura Hantz ! Bravo à toi, et merci aux autres d’avoir participé !


Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>