Lapeyre et Frédéric Anton

Il y a quelques semaines, j’ai eu le privilège de découvrir en avant première le lancement d’une cuisine Lapeyre signée Frédéric Anton, mon dieu vivant de la gastronomie, officiant dans le très prestigieux Pré Catalan, 3 étoiles Michelin. Et comme j’ai adoré le concept, je voulais absolument vous en parler ici. En gros il a designé une cuisine de chef pour les intérieurs de gens comme vous et moi, toute en inox évidemment avec plein de petits « trucs » de chef dont on rêve tous secrètement, comme la lampe chauffe plat, le robinet douchette, le plan de travail en quartz, le tiroir à couteaux et j’en passe. Et puis il y a plusieurs versions, une toute en inox, une autre avec les portes laquées noires ou blanches. Une cuisine que j’ai trouvé ultra réussie tant en terme de design et d’ergonomie, franchement on s’y croirait et franchement je pense sérieusement à craquer dans mon futur chez moi.

Une jolie découverte donc, en présence de Frédéric Anton lui-même, qui a fini par animer un atelier de cuisine spécialement pour nous lors duquel il nous a appris à faire un risotto aux cèpes, que l’on a dégusté à la fin. Un vrai moment magique, vous vous en doutez.

Et comme vous êtes sérieusement les meilleurs lecteurs de la terre, je vous donne la recette de ce risotto de haute volée. Je l’ai suivi à la lettre il y a quelques jours et franchement c’était hyper réussi, même si je suis loin d’être la meilleure des cuisinières. C’est un peu long à faire (comptez une heure en tout) mais très facile et c’est un vrai régal.
Il vous faut : 
Pour la base
250 g de riz arborio
10 cl de vin blanc
1 L de bouillon de volaille (moi j’ai pris le bouillon cube Knorr)
1 oignon
1 gousse d’ail
30 g de parmesan râpé
70 g de parmesan en copeaux
30 g de crème épaisse
20 g de mascarpone
7 cl d’huile d’olive 
Sel, poivre
Pour la garniture
4 pièces de cèpe ou 80 g d’autres champignons tels que les trompettes de la mort, les girolles ou les chanterelles 
20 g de beurre
10 g de purée d’ail
10 g de purée d’échalote (ou juste une échalote coupée en petits morceaux)
1/4 de botte de persil haché
Faites chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle et y mettre à revenir l’oignon épluché et ciselé, ainsi que la gousse d’ail épluchée et coupée en deux. Saler et poivrer.
Ajouter le riz et le nacrer, puis déglacer au vin blanc. Laissez réduire à sec.
Mouiller à hauteur avec le bouillon de volaille et mettre à cuire tout doucement en remuant constamment (je préviens tout de suite, ça fatigue les bras sévère).
Répétez l’opération plusieurs fois pendant 15 minutes (3 ou 4 fois je dirais)
A la fin de la cuisson, ajouter la crème et le mascarpone, puis le parmesan râpé. Monter avec l’huile d’olive restante et rectifier l’assaisonnement. 
Couper les cèpes en deux. Les faire poêler dans l’huile d’olive et les caraméliser de chaque côté. Saler.
Ajouter une noix de beurre, l’ail confit et l’échalotte confite et sauter le tout.
Ajouter les herbes fraîches et égoutter.
Dresser le risotto au fond des assiettes, déposer les cèpes et les copeaux de parmesan dessus et ajouter un filet d’huile d’olive. 
Bon ap’

Partager cet article

HOT FROM THE HOVEN

Vous aimerez aussi