D’Edimbourg à Glasgow

DSC_0107
Si vous suivez un temps soit peu mes périples et péripéties, vous allez croire que j’ai développé une sorte d’obsession avec l’Écosse, ce qui ne serait pas totalement faux cela dit. Lors de mon récent roadtrip là-bas (à revoir ici, et puis ici encore) je suis littéralement tombée amoureuse de ce magnifique pays, alors quand l’office de tourisme m’a invitée à y retourner j’ai sauté sur l’occasion sans même me poser de question. Surtout quand j’ai appris le thème du voyage : la gastronomie.  Oui oui vous avez bien entendu. Lors de mon voyage écossais, comme je vous le disais j’ai très bien mangé, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent et figurez vous que 2015 est l’année de la gastronomie en Écosse. Alors pour célébrer cette nouvelle comme il se doit, avec Anne, Virginie et Emmanuelle, nous nous sommes sacrifiées et avons été contraintes d’enchainer les bons restos pendant 3 jours entre Edimbourg et Glasgow. Voici donc deux beaux city guides remplis de très belles adresses d’hôtels, de bars et de restaurants que je ne peux que vous conseillez de garder bien précieusement si vous comptez vous y rendre bientôt. 
* EDIMBOURG *
L’hôtel
Nous avons eu la chance de dormir dans le plus bel hôtel d’Edimbourg, The Balmoral. Une institution à Edimbourg, où le portier vous ouvre la porte en Kilt et où on vient prendre l’afternoon tea en grande pompe et où on pique une tête au dans la piscine intérieure du spa. The Balmoral c’est aussi une situation géographiquement idéale et un bâtiment tout simplement à couper le souffle où les chambres ont une vue magnifique. Et c’est ici même que nous avons eu le privilège de vivre une soirée unique puisque nous y étions pour l’évènement écossais annuel typique : le Burns Supper. Une soirée lors de laquelle les Ecossais rendent hommage au poète Robert Burns chaque année autour du souper de Burns, un grand repas au cours duquel on sert le traditionnel haggis, un repas rythmé par des rituels très folkloriques : discours, grâces, cérémonial de la parade, poèmes, danses, chants et cornemuses au programme !

Les restaurants

En dehors de mon resto coup de coeur lors de mon précédent voyage, Scran and Scallie, nous avons commencé très fort en direct de l’aéroport avec une adresse en or : Timberyard. Une vraie pépite nichée dans un ancien entrepôt où la déco est épurée comme on aime avec des clins d’œil écossais comme il faut et où on déguste une cuisine raffinée et contemporaine avec des produits locaux et même des légumes qui proviennent de leur propre potager installé sur la terrasse. De mon point de vue, Timberyard est le restaurant parfait : lumière tamisée, pas de promiscuité, déco minimaliste, pain maison, plats divins et service top. Vous ne pouvez pas aller à Edimbourg sans y diner. Voilà c’est dit. Par contre je vous conseille vivement de réserver votre table bien en avance.

 

Autre très bonne adresse, The Raeburn
En face de Scran and Scallie (je vous jure que je ne fais pas exprès), vous ne pourrez pas rater ce beau bâtiment, à la fois hôtel et restaurant. Une sorte de brasserie des temps modernes avec coin cheminée au bio éthanol, des grandes tablées et un coin plus cosy. Sans oublier une belle terrasse en bois pour les beaux jours. Un très beau lieu où on sert des plats typiques écossais avec élégance. C’est ici qu’il est conseillé de prendre le fish and chips et le sticky toffee pudding. Et si vous y allez le dimanche, laissez vous tenter par le plat écossais typique du dimanche : le Sunday Roast. 

Le bar
Et non pas « les » pour  la simple et bonne raison que nous n’avons testé qu’un seul mais il était tellement bien que ça en valait bien plusieurs. Un bar à gin, le Heads and Tails Gin Bar dont la déco est unique et les cocktails tous à base de gin. Ici on peut réserver des petits salons privés nichés sous des voutes, on peut se prélasser dans des bons fauteuils club en cuir et se prendre pour un gentleman british et on a vue sur la distillerie de gin d’Edimbourg, installée dans le bar et vitrée. Un endroit vraiment à part que je vous recommande vivement. 

Et sinon pour mes autres adresses favorites d’Edimbourg, rendez-vous ici et là. 
Avant de quitter Edimbourg pour Glasgow, je vous laisse avec quelques photos de la ville avec au menu un marché, la célèbre colline « Carlton Hill », une promenade en bord de rivière et quelques street views bien british avec leurs portes de couleur.

 * GLASGOW *

L’hotel

Après un petit trajet en train, nous voilà arrivés à Glasgow où l’architecture et l’atmosphère n’ont rien à voir avec Edimbourg. Une ville moins bourgeoise et plus contrastée qui semble plus réelle, voilà comment le décrirais leur différence. Après une longue marche à travers les rues grimpantes à la San Francisco, nous voilà arrivés devant notre hôtel s’avérant être une ancienne église orthodoxe. Pas étonnant puisque nous allions dormir dans un des 13 hôtels du groupe Malmaison qui a pour ligne directrice de choisir des lieux atypiques et de les reconvertir en hôtel. J’en avais déjà entendu parler mais je n’y avais jamais dormi Une bonne chose de faite donc puisque je suis tombée sous le charme instantanément. L’architecture, le design, la déco, la chambre, tout m’a plu. Avec une mention très spéciale pour les produits de beauté en version 100 ML et pour le lit, un des meilleurs dans lequel j’ai dormi.

 

Les restaurants
Après un coup de foudre pour Timberyard à Edimbourg, place à un nouveau coup de coeur pour notre premier restaurant à Glasgow : Number 16. Un petit resto sur deux étages tellement mignon, tellement gourmand, tellement chaleureux…un vrai bonheur ! Nous avons passé un super moment, une sorte de parenthèse enchantée comme j’aime les appeler. Tout a commencé avec un accueil on ne peut plus accueillant (boutade) accompagné de délicieux scones au parmesan qui nous ont tous rendus chèvres. S’en est suivi un menu entrée-plat-dessert au rapport qualité/prix à peine croyable. Les assiettes étaient bien dressées, les produits très frais et les plats formidables. Avec un sticky toffee pudding à tomber à la renverse. Bref, si vous passez à Glasgow, je vous en conjure, courez-y (et pensez à réserver).

Le soir nous avions une réservation dans un autre bon resto : Stravaigin.
Une belle adresse idéale pour le soir où les spécialités écossaises sont revisités à travers des influences thai avec beaucoup d’épices et de saveurs. Mais pas que. Preuve en est avec une mise en bouche on ne peut plus originale en ce week-end du Burns Supper, un haggis en trio : le traditionnel, le roumain et le brésilien. Et comme dans la plupart des restaurants que l’on a testés, ici tous les produits sont frais et locaux ; d’ailleurs la devise de Stravaigin est sans appel : « Think global, eat local ». 

Les bars
A Glasgow nous avons testé deux adresses bien différentes avec d’un côté LE bar à bières de Glasgow où ils servent leur propre breuvage et de l’autre LE bar à cocktails trop cool ambiance chic et tamisée. Dans les deux cas, vous n’avez d’autre choix que d’y aller sous peine de le regretter. Le premier s’appelle Brewdog, situé juste en face de Kelvingrov Art Gallery & Museum, à visiter si vous avez le temps d’ailleurs et l’autre s’appelle le Hutchesons, situé au rez-de chaussée d’un très beau bâtiment où l’on peut diner à l’étage. 

Et avant d’en terminer pour de bon avec l’Écosse (au moins pendant quelques temps), je vous laisserai avec quelques photos de Glasgow et je dédierai mes dernière lignes à l’équipe de l’Office de tourisme qui nous a si bien reçues, merci 1000 fois pour ce très beau week-end qui n’a fait que confirmer mon amour pour ce pays. Et dernier remerciement pour City Birds et son service de moto taxis, sans qui je n’aurais jamais eu mon avion pour Edimbourg !

Partager cet article

VOYAGE VOYAGE

Vous aimerez aussi

5 Comments

  1. 1

    ah la la tu me rappelles de si bons souvenirs !! je vais sincèrement essayer d’y retourner (Edimbourg et Glasgow) car la visite était un peu courte et du coup un peu frustrante ! super article Sophie ! :-)))

  2. 3

    Lol une « obsession avec l’Écosse », je crois que je l’ai aussi et elle ne se soigne pas 😉 Très sympa l’article sur les deux villes, j’ai vécu un peu à Glasgow et j’espère y retourner prochainement. Le haggis en trio, c’est original. Il figure sur quelle photo exactement ?

    • 4

      Ah bah je ne suis pas toute seule ! Quel beau pays…Tu y as vécu combien de temps ? Pour le haggis je crois que je n’ai pas mis la photo…oups !

  3. 5

    Super article! Enfin quelqu’un qui ne dénigre pas Glasgow, J’y habite et considérer Glasgow de ville plus contrastée et plus réelle, c’est tellement juste!

    Faut vraiment que j’aille au Number 16…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>