vendredi 23 mars 2012

(...)zineS

Vous allez croire que j'ai fait une fausse manip' sur mon clavier en écrivant le titre de ce post (ce qui arrive tout le temps et à tout le monde by the way)
Mais pas du tout.
Ou alors vous vous direz peut-être que j'ai un grain (mais chacun d'entre nous en a un non ?)

Dans ce cas précis, ce n'est ni l'un, ni l'autre.

Ce titre part d'un constat plutôt facile mais plutôt juste je pense (ou du moins j'espère).
Le constat en question c'est qu'on inondés de magaZINES et de webZINES.
On ne sait plus où donner de la tête d'ailleurs.
Et à chaque fois qu'un nouveau titre réel ou virtuel se lance, je me dis toujours "c'est impossible que ça marche, il y en a déjà plein dans le même registre" (ça m'avait d'ailleurs fait le coup au lancement de Grazia et depuis je le lis religieusement toutes les semaines...)
Cela dit je me disais la même chose avant d'oser me lancer dans mon aventure bloguesque...


C'est avec cette philosophie un brin bizarre, sûrement, que je me suis penchée sur deux nouvelles publications qui ont attiré mon attention.

"Néon", le nouveau MAGAzine by Prisma, depuis hier dans les kiosques.
"Kilt Magaine", le nouveau WEBzine lancé sur la toile en Février.

Commençons par la version traditionnelle si vous le voulez bien.

NEON.
Ils sont vraiment trop forts chez Prisma de lancer leur nouveau né "Néon" en pleine tendance Néon printanière.

Comme le créneau 100% girly était déjà pris (archi-bouché/embouteillé/saturé) avec Cosmo, Be, Glamour and co, Prisma a eu la bonne idée de se positionner autrement.

Une sorte de Grazia plus mixte, moins mode pour les 25-35 ans.

Un nouveau magazine se préoccupant des vrais "insights" des jeunes gens (pardon, vocabulaire de pubarde...insight : opinion ou attente dominante présente et détectée chez le consommateur)

Un magazine qui nous donne des infos inutiles qu'on adore connaître quand même

Un magazine qui sait qu'il n'est pas rare que les 25-35 ans soit intéressés de près ou de loin par la "mode"(oui je préfère utiliser les guillemets, je n'aime pas trop ce mot) mais qui a choisi de traiter le sujet autrement
Un magazine qui a compris que les 25-35 ans que nous sommes sont très portés sur les voyages, escapades et week-ends, qui nous sortent la tête du guidon (bah quoi, on travaille dur quand même)

Un magazine qui a l'ambition de nous faire découvrir des artistes (et nous, les 25-35 ans on est complètement branchés "arty")


Bref un magazine plutôt bien foutu, plutôt bien construit, plutôt bien pensé pour un début.
On verra ce que ça donne sur la durée, mais sans jouer à Madame Irma, j'ai l'intuition qu'il a le potentiel de se faire une petite place au soleil dans les kiosques.

Et pour ce qui est de la nouveauté WEBzine, voici ce que j'ai pensé de KILT MAGAZINE.

Je ne vous cacherais pas qu'il m'a été difficile de cerner de quoi il s'agissait au début (non vous n'aurez pas le droit de faire de vieilles blagues sur le fait que je sois potentiellement blonde puisque, je vous le rappelle, mes origines sont tuniso-algériennes, et j'ai zéro mèche en plus).

La raison ? Ce nouveau webzine a pris le parti de jouer la carte du décalé à 100%

Ca commence avec le sous-titre :  "Un shot de Wisky sur un air de Cornemuse".
Et là même si vous essayez d'adopter la démarche intellectuelle encore incomprise par la plupart d'entre nous de la cultissisme émission "Pyramide"(café ? Port. Moule ? Plateau. Télé ? Oui c'est çaaaaaaaa 1-0), vous ne comprendrez pas tout de suite vous non plus.

Alors qu'en fait c'est bête comme chou.
"Un contenu transversal qui s'avale comme des shots de Whisky et qui résonne comme le son d'une Cornemuse" nous explique Geneviève Cardin alias la rédactrice en chef.

L'ambition (presque militante) de Kilt ?
"Retrouver le goût du collectif dans une société hyper individualiste pour penser et écrire à plusieurs"

Le concept ?
"S'effacer discrètement et mystérieusement derrière des personnages qui révèlent un peu de nos personnalités sans pour autant l'afficher publiquement"
Le clan Kilt composé d'une rédactrice en chef, de graphistes, et de rédacs spécialisés dans leurs domaines
Les rubriques ?
Se cultiver un peu
S'habiller le matin (et le soir aussi)
Vivre ensemble
Vivre avec soi-même

Et dans ces rubriques, il y a des sous-rubriques (oui je suis d'accord avec vous, cela devient compliqué.
En gros on y trouve de tout, des conseils fooding, les moodboards du lundi, les pots pourris du vendredi, des nouveaux créateurs, des points de vue "tendance", des tips pour les mamans, des articles politiques et j'en passe.

Ce que j'aime.
L'approche décalée et le ton qui va avec.
Le principe de l'info flash (rapidité à laquelle on lit les posts/articles de Kilt)
Le contenu très divers/transversal/hétérogène

Ce que je n'aime pas.
Je ne sais pas encore.


Il ne vous reste plus qu'à choisir votre camp entre virtuel et réel. Ou choisir les deux.

S.L.B

4 commentaires:

  1. J'ai feuilleté Néon avant-hier, et je n'ai pas aimé... C'est quoi un magazine pour les 25-35 ans ? C'est quoi cette cible ? Bien sur le positionnement est important, mais 25-35 ça ne veut rien dire ! Donc à la simple lecture de l'édito, j'ai eu envie de refermer le magazine, puisque ce n'est pas pour moi ! Faut pas me chatouiller avec mon (grand) âge !!! Sinon plus sérieusement, je ne suis fan ni de la maquette, ni du contenu. J'aime bien les magazines pour ce qu'ils ont de léger sans prise de tête, et là j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup (trop) de lecture. Quand j'ai envie de lire, je prends un bouquin... Mais bon on s'en fout, je ne suis pas la,cible !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lulu pour ton commentaire! J'aime bien quand on n'est pas d'accord, comme ça il y a débat!!!!
      Je suis d'accord avec toi, il y a beaucoup de lecture, ce n'est clairement pas un de ces magazines où tu lis 3 petits textes et où tu regardes les images...c'est vrai qu'il ne se feuillette pas et qu'on aime bien feuilleter les magazines justement.
      Pour ce qui est de la cible,je ne sais pas si c'est parce que je suis pile dedans mais je ne trouve pas ça si bête, marketinguement parlant.
      Mais surtout ce que je retiens, c'est qu'il réussi à être différent de ce qui existe déjà.

      Supprimer
  2. Je serais curieuse de lire Néon, je l'achèterai lors de mon prochain séjour en France!
    Merci pour ce billet et bonne fin de week-end de Pâques! ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire! Oui il vaut le coup d'être lu ! Très bonnes fêtes. La Dénicheuse

      Supprimer