Imported from New York City

L’Empire State Bulding.

Central Park.
La Statue de la Liberté.
Le MoMa.
Broadway.
Les hot dog.
La boutique Apple de la 5ème Avenue.
La boutique Abercrombie de la 5ème Avenue.
Soho.
(Liste non exhaustive)
Rien de tout ça ne débarque à Paris.
Bah oui, je sais, c’est triste mais tout ça nous donne de bonnes raisons d’aller ou de retourner à New York.
Mais il y a bien une particularité new-yorkaise qui a débarqué à Montmartre.
Le Delicatessen.
Pause culturelle au cas où certains ne sauraient pas ce que c’est (même si j’en doute, mais sait-on jamais)

Les delicatessens sont généralement à la fois des lieux de restauration rapide et des épiceries, les produits proposés étant principalement des produits frais. Les aficionados estiment qu’ils y trouvent des menus beaucoup plus variés et sains que dans les chaînes de restaurants de fast food, dans la mesure où l’offre des delicatessens ne repose pas essentiellement sur des fritures, et où les sandwichs sont, le plus souvent, préparés à la commande.

Même s’il existe de grands delicatessens, la plupart d’entre eux sont des échoppes de petite taille.

On trouve typiquement dans les delicatessens des produits prêts à consommer, tels que sandwichs, salades, soupes, omelettes, viandes et fromages, dans un genre fortement influencé par la cuisine juive ashkénaze, originaire d’Europe de l’Est. Ainsi, les mets sont souvent accompagnés de pickles, gros cornichons aigre-doux typiques de ces régions.

Une institution de la « Big Apple » (surtout Katz’s d’ailleurs, donc si vous êtes de passage à New York, allez-y absolument)
Une institution déjà importée dans notre capitale grâce à Schwart’s Deli.
Déjà bien connu et même reconnu par nous, parisiens, je ne saurais que trop vous conseiller d’y aller si vous ne l’avez pas déjà fait. 
Il y en a un dans le Marais, un dans le 16ème et un dans le 17ème.
Les infos c’est par ici
Mais revenons à notre nouveau déli montmartrois, que j’avais repéré lors d’une de mes balades de quartier, puis repéré sur le blog de LulufromMontmartre qui m’avait donné envie d’y aller.
Son nom : Koff.
Un délicatessen dans les règles de l’art au coeur du quartier des Abbesses.
Koff c’est avant tout une déco 100% new-yorkaise où chaque détail y est soigné.
Koff c’est aussi un deli’s où il y a des tableaux partout, où toutes les chaises sont différentes et aussi funky les unes que les autres.
Mais ce n’est pas tout ça, on n’a pas parlé de l’essentiel.
Oui parce qu’on y va surtout pour manger chez Koff.
La carte est digne d’un deli’s qui se respecte.
Et ce n’est pas pour nous déplaire.
Bagels, sandwichs, burgers, salades, hot dogs, hasbrown,  tout y est.
Et évidemment on y trouve le pastrami et la dinde fumée, propres au deli’s.
Les prix sont corrects par rapport au quartier : 13 euros le bagel très généreux, 15 euros le burger et 21 euros le brunch (sachant que je n’ai pas testé le brunch donc je ne sais pas ce qu’il vaut)
Pour le verdict, je serais brève. C’était trop bon !
Et les patrons sont trop sympas en plus.
Le petit plus, Koff a une terrasse bien au soleil et à l’abri des voitures !
Alors au cas ou vous n’auriez pas compris, je vous conseille d’y aller sans attendre.
God bless America.
God bless New York City.
God bless le deli’s.
God bless Koff.
God bless Montmartre.
KOFF DELICATESSEN 

15 rue la vieuville, 75018 Paris, France
01 46 06 83 36
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 15h30 et le soir, de 19h à minuit.

Le samedi et dimanche à partir de 12h et toute la journée.
Brunch uniquement le dimanche
S.L.B

Vous aimerez aussi

1 comment

  1. 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>