Pralus, le magicien

J’ai une théorie peut-être étrange selon vous mais qui tient totalement la route selon moi.
Lorsqu’un chef, un pâtissier ou un chocolatier excelle et parvient à me faire ressentir un plaisir gustatif proche de l’orgasme, il s’élève au niveau de magicien. Dans mon estime du moins.

Et Monsieur Pralus fait parti de ces quelques magiciens à mes yeux.
Devenu « Pralus » tout court, c’est une véritable institution de la ville de Roanne que j’ai connu il y a quelques années grâce à Babymodeuse.

Alors forcément, lors d’un week-end façon « Petits mouchoirs » dans le coin, je n’ai pu m’empêcher d’aller faire un tour (enfin un plein surtout).

Parce que Monsieur Pralus a une spécialité. Je dirai même, un don.
La Praluline (avec un P majuscule s’il vous plaît)

Une brioche à la praline tout simplement orgasmique.
Un truc de malade mental.

Sucrée, gourmande, généreuse et calorique à souhait, vous ne pouvez pas mourir sans y avoir goûté.
Ca c’est dit. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous l’ai pas dit.

Mais quand vous rentrez chez Pralus, vous craquerez aussi pour ses pralines au packaging proche de l’identité visuelle de Sonia Rykiel

Ou peut-être succomberez vous à sa pâte à tartiner en tube ?

Ou à sa « barre infernale » ?
(une barre de chocolat avec de la pâte à tartiner dedans…oui, oui)

Bref, vous trouverez votre bonheur.
C’est sûr.

Alors si vous êtes dans le coin, considérez Pralus comme une visite touristique à ne pas rater.
Et si vous n’êtes pas dans le coin, il y a aussi la boutique en ligne, juste ici
Et si vous êtes parisien, sachez qu’il y a une boutique rue Rambuteau ! (non non ne me remerciez pas)

FRANCOIS PRALUS
8 rue Charles de Gaulle 
35 rue Halle Diderot
42 300 Roanne
35 rue Rambuteau 75004 Paris

S.L.B

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>