A la découverte d’Alpachura

IMG_4841

C’est l’histoire de Morgane, une voyageuse dans l’âme depuis sa tendre enfance, passionnée de mode puisqu’elle y a grandit. C’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de mêler voyage et mode pour créer sa marque : Alpachura, qui tire son nom du Quechua « terre élégante ». Au programme de cette boutique en ligne, des séries limitées et des collections capsules signées Alpachura ainsi que des accessoires en tous genres dénichés par la jeune et jolie Morgane. Ici toutes les pièces sont uniques, faites mains et plus que tout, conçues dans le respect total de l’artisanat local. Plus éthique tu meurs. Le Pérou, le Mexique, l’Inde, la Mauritanie et la Nouvelle-Zélande, voilà où Morgane va puiser son inspiration et va chercher des artisans souvent paumés au fin fond du monde et où elle fait de magnifiques rencontres.

Coup de coeur tout particulier pour sa collection de feutres qui se plient comme on veut au fond du sac et qui reprennent leur forme initiale en un quart de seconde, j’adore l’idée, surtout quand on voyage, qu’on se verrait bien pendant les vacances avec son chapeau fétiche mais qu’on a la flemme de voyager avec. Surtout qu’ils sont customisables avec les bandeaux tressés à pompons que Morgane a imaginé avec la communauté Wayuu.  

 
Mention spéciale également pour ses ceintures colorées à souhait, parfaites pour l’été, tissées à la main à la frontière du Mexique et du Guatemala.  Le tissage présente des motifs symboliques choisis par les artisans comme un moyen d’auto-représentation. Avouez, je vous ai appris quelque chose là. Oh et cerise sur les gâteau, elles sont toutes uniques. 
Côté chaussures, elles s’est associée avec la célèbre marque américaine Inkkas et signe une collection capsule en à deux mains en édition limitée. Là encore, chaque chaussure est fabriquée à la main et précisément dans la région de Lima. Le petit plus ? En achetant une paire, vous contribuez au projet  « One Shoe One Tree™ », pour qu’un arbre est planté en Amérique du Sud pour lutter contre la déforestation.

Sinon j’ai aussi bien aimé ses étoles en laine de cachemire brodées, en direct du Cachemire, évidemment. Et comme Alpachura c’est un peu la caverne d’Ali Baba des quatre coins du monde, j’aurais du mal à vous parler de tout ce que j’ai déniché donc je m’arrêterai avec sa sélection de bijoux à tendance ethnique et plutôt pointue.

Et pour retrouver les boutiques où vous pouvez trouver Aplachura c’est par ici.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>